Home / Caravanes  / Berthomieu  / Caravanes Berthomieu

Caravanes Berthomieu

CARAVANES MAURICE BERTHOMIEU – « BERT’HOME »    C'est en 1951 que Maurice Berthomieu, artisan ébéniste et fabriquant de chaises à Rodez (Aveyron), décide de se lancer dans la conception de sa première caravane. Les vacances en

CARAVANES MAURICE BERTHOMIEU – « BERT’HOME »
  

C’est en 1951 que Maurice Berthomieu, artisan ébéniste et fabriquant de chaises à Rodez (Aveyron), décide de se lancer dans la conception de sa première caravane. Les vacances en itinérance sont en vogue, et la caravane est alors le meilleur moyen d’en profiter en famille et en toute liberté.
Pour cette première caravane, M. Berthomieu choisit un concept démontable, qui lui permettra de l’entreposer facilement. Fabriquée en bois et contreplaqué, légère, solide et confortable, la famille l’utilisera pendant quelques années.

M. Berthomieu décide bientôt de perfectionner son concept. Il dessine et conçoit une nouvelle caravane. De petite taille et aux formes arrondies pour réduire la prise au vent, celle-ci n’est plus démontable. Le châssis est bâti en tubes soudés et l’armature est en bois, découpé dans le sens des fibres pour en augmenter la résistance et la rigidité. La structure est recouverte de plaques de contreplaqué et d’une épaisse couche de peinture, qui en assure l’étanchéité et la longévité. Pour le confort thermique, les parois sont isolées à la laine de verre. Les roues sont équipées de pneus increvables.

D’un poids final de 360 kilos, il s’agit d’une caravane ultralégère pour les standards de l’époque, ce qui lui permet d’être facilement tractée, même par des voitures de faible cylindrée.

La caravane est équipée de nombreux gadgets originaux. Les cache-roues sont par exemple abattables et convertibles en table de camping.
A l’intérieur, le coin cuisine est équipé d’un évier avec égouttoir en plexiglass, d’un réchaud à gaz, d’une glacière, d’un réservoir d’eau et de nombreux rangements escamotés.
Le coin salle à manger est équipé d’une table et de deux banquettes, convertibles en un lit double. Les portes des penderies sont jointives et permettent de séparer l’espace en deux chambres indépendantes afin de préserver l’intimité.

Pour optimiser l’espace, un mécanisme ingénieux, qui sera breveté en 1957, permet de faire basculer le plan de travail et d’y faire apparaître soit une banquette, soit deux lits superposés, transformant ainsi le coin cuisine en chambre à coucher pour les enfants.

Ce nouveau modèle suscite un certain intérêt, d’abord auprès des amis de la famille qui passent commande, puis du grand public en général. Maurice Berthomieu décide ainsi de fabriquer en petite série (quelques exemplaires par an) et de commercialiser son invention. Pour en assurer la production, il pourra compter sur l’équipement et les machines disponibles dans ses ateliers de chaisier de l’Avenue Durand-de-Gros, à Rodez. Ainsi naît la marque BERT’HOME, déposée en 1957.

Déclinée en deux modèles de 3 et 4 places (Type 303 et Type 304), une trentaine d’exemplaires de ces caravanes sera ainsi produite entre 1956 et 1961.

Vers la fin des années 50, Maurice Berthomieu se lance dans la conception d’un modèle monocoque en polyester, s’inspirant d’une nouvelle technique de fabrication. Cette matière présente plusieurs avantages liés à son faible poids, et à sa résistance aux intempéries. Apparue aux Etats Unis avec la sortie en 1953 de la Corvette, première automobile à carrosserie en polyester et fibre de verre, cette technique sera bientôt adoptée pour les coques de bateaux et, pourquoi pas, les caravanes.
Pour produire cette coque, il faut d’abord réaliser un modèle de bois, indéformable, sur lequel sera construit le moule de polyester définitif, séparable en deux parties. Ce moule est rigidifié par une armature bois, puis retourné. C’est à l’intérieur du moule que l’on travaillera, en déposant successivement un film qui permettra le démoulage, puis une alternance de couches de polyester et de tissus de verre. La coque est ensuite libérée en séparant les deux moitiés du moule, retournée et fixée sur le châssis, déjà muni de son plancher.

Ce modèle, construit lui aussi artisanalement, sera produit et commercialisé à une quinzaine d’exemplaires entre 1960 et 1965.

Le mode de fabrication artisanal, à la capacité de production très limitée, ne permet pas de donner satisfaction à une demande qui s’intensifie. Quelques industriels se montrent alors intéressés par l’industrialisation des modèles de la marque, et envoient même leurs ingénieurs visiter l’atelier pour étudier le processus de fabrication, mais l’approche restera sans suite.
M. Berthomieu devient alors concessionnaire de caravanes «industrielles». Il sera distributeur local de la marque Viscount de 1960 à 1964, puis de Caravelair jusqu’en 1972.

Ci-dessus, M. et Mme. Berthomieu lors d’une convention de distributeurs de la marque Caravelair.

Vers la fin des années 60, dans le sillage des caravanes, le Mobil-Home prend lui aussi son essor. Maurice Berthomieu décide de concevoir et de fabriquer un exemplaire, qu’il installera dans un camping de la Côte d’Azur pour y passer les vacances en famille. Il acquiert pour cela une presse hydraulique, qui lui permet de fabriquer les panneaux aux faces stratifiées.
Pour ces « caravanes résidentielles », il imagine un système original et plutôt novateur de construction modulaire. Il propose ainsi à ses clients de concevoir leur propre modèle selon leurs goûts, en en choisissant eux-mêmes les éléments constructifs, comme s’il s’agissait d’un jeu de construction. Il offre également la possibilité de combiner plusieurs modules, afin d’obtenir une construction en « L », en « U » ou avec patio.
Sollicité à nouveau par ses proches, il en fabriquera quelques exemplaires, jusqu’en 1972.


 
 

Annexes

• Article du journal “Le Rouergue républicain » du 7 Mars 1956.

• Photographies cédées par un heureux propriétaire d’une BERT’HOME Type 303 (2020).

• Rénovation d’une caravane BERT’HOME (2008). Source : Internet.

• Photographies d’une caravane BERT’HOME Monocoque Polyester (2019). Source : page Facebook « Les fans de caravanes anciennes ».

Merci à Francis et Bruno Berthomieu, fils et petit-fils de Maurice Berthomieu pour leur travail de recherche et de rédaction.

contactrccf@laposte.net

Review overview
2 Commentaires
  • Leroy 6 mai 2020

    Merci de nous faire partager l’aventure de votre ancêtre. Nous voyons peu ces caravanes. C’est très instuctif !

  • Gérard BORDES 10 mai 2020

    Le monde de la caravane ancienne doit beaucoup à tous ces artisans précurseurs qui ont construit des modèles si étonnants pour l’époque. Aujourd’hui nous redécouvrons avec curiosité ces caravanes qui ne nous laissent pas indiférents, elles sont le reflet d’une France ingénieuse pour un tourisme accessible au plus grand nombre.
    Merci à Messieux Berthomieu pour leurs recherches et pour la confiance qu’ils nous portent. Reste à faire un pointage des caravanes encore éxistantes.

    Gérard Bordes Président du R.C.C.F

Publiez un commentaire