20/11/2017
DERNIÈRE MINUTE
Home / Marques  / Fleurette

Fleurette

Albert Pillet nous a quitté le 5 mars 2006. C’était un hyper actif, curieux de tout, passionné, astucieux, inventif, ingénieux, créateur et artiste. Né en 1925 à Vernoux en Gâtine(79), fils d’agriculteur, il fera des études

Albert Pillet nous a quitté le 5 mars 2006. C’était un hyper actif, curieux de tout, passionné, astucieux, inventif, ingénieux, créateur et artiste.

Né en 1925 à Vernoux en Gâtine(79), fils d’agriculteur, il fera des études techniques à St Gabriel de ST Laurent sur Sèvre (85) après son certificat d’études avant de faire une année à Sillac d’Angoulème (16). A 19 ans il entre au bureau d’étude des usines de Melle comme dessinateur industriel.

A la fin de la guerre, il réussit un concours et intègre les PTT au service des télécommunications.En 1947, il épouse Marie Thérèse M. une jeune fille du Beugnon(79)… 2 filles naîtront de cette union : Marie Hélène et Christine.

De 1947 à 1953 il exerce son métier à Redon (35) et revient sur les Deux Sèvres à Niort où il s’occupe des lignes grandes distances sous l’autorité directe du ministère des Postes et Télécommunications.

Lecteur assidu de la revue Système D, Albert Pillet participe à de nombreux concours et il n’est pas rare qu’il y remporte des prix.

La voiture le passionnant, il met au point divers outils et accessoires : un outil pour le démontage des soupapes de 4 CV, un porte bidon pour voiture ou vélo, un manomètre pour la pression des pneus, un antivol pour réservoir de 4CV, une table de camping pour coffre de 4CV ou Dauphine, un stabilisateur pour 4CV ou Dauphine, un attelage remorque pour R8, une boîte coffre pour roues de secours de R8 ou Dauphine mais son ingéniosité ne s’arrête pas là : voici venir une tondeuse à gazon électrique, un encadrement de tableau en métal, un bourrelet d’étanchéité de portes, une presse plieuse hydraulique, un support de caméra pour tableau de bord de voiture permettant de filmer en conduisant, des meubles de rangement astucieux etc…

Sans avoir intégré la prestigieuse Ecole Polytechnique, Albert Pillet est un véritable poly-technicien au sens littéral du terme.

Horticulteur des routes et des terrains de camping.

En 1961, il dépose des brevets concernant plusieurs de ses inventions :des caravanes pliantes entièrement en dur et extensibles, avec un toit en polyester (travaillé en collaboration avec les usines de Melle).

L’intérêt de ces caravanes est de pouvoir être tractées par des voitures de petites cylindrée(4cv ou Dauphine)

Albert Pillet fabrique lui même une maquette et un prototype qu’il présente à la presse : à la revue Caravane en 1962, aux revues Système D et Caravaning en 1963.

De nombreux lecteurs s’intéressent à ce système innovant et plaisant. Albert Pillet se met donc en quête d’un constructeur en 1963 et c’est à St Germain de Longue Chaume(79) où des ateliers de constructions de caravanes, réputés, existent (ce sont les fabriquants de caravanes Camif depuis les années cinquante) que Georges Ruaudel (Caravanes GR) accepte de relever le défi en fabriquant et commercialisant l’un des 5 modèles inventés par Albert Pillet La petite caravane nommée Corolle: ” s’ouvre et se tracte comme une fleur “.

Malheureusement ,le patron de cet atelier G Ruaudel alors âgé de 59 ans n’éprouve pas le besoin de s’acharner à la commercialisation de cette caravane pourtant fort sympathique.

En 1966,à la disparition de G Ruaudel, A Pillet rencontre Jean Lucas, menuisier, âgé de 39 ans, père de 6 enfants et qui a grand besoin de travailler pour élever toute sa famille.

Originaire de Vernoux en Gâtine ce dernier va exploiter un des autres modèles dans son atelier de Benet en Vendée, c’est le modèle appelé ” Fleurette “. Elle aussi ” s’ouvre et se tracte comme une fleur. ”

La Fleurette va s’épanouir dans les mains de Jean Lucas aidé d’Albert Pillet qui lui apprend la technique du polyester.

Grâce à cette petite fleur, fabriquée sous licence de BREVET SGDG A PILLET, A.Pillet et J Lucas remportent la médaille d’or et la coupe Genebrier au concours Lépine de 1970.

De bouture en bouture, ou plus exactement plan après plan ” Fleurette “, nom du premier modèle, va donner naissance à de nombreuses versions de caravanes pliantes, puis traditionnelles avant de s’ouvrir sur le marché des Camping-cars.

Aujourd’hui Fleurette entreprise de dimension européenne fabrique et commercialise un joli bouquet de 17 véhicules qu’elle essaime, au nombre de cinq cents par ans, sur le vieux continent pour le plus grand bonheur des voyageurs.

Artiste peintre et photographe.

A la retraite, se passionnant toujours pour l’automobile, et tout particulièrement les véhicules anciens qu’il photographie, Albert Pillet réalise plusieurs dizaines de reproductions artistiques à base d’émaux sur cuivre.

Il fût aussi un des premiers adhérents de l’A M A (Amicale des mécaniques anciennes de Sèvres et Thouet) association née au Beugnon en 1995 qui réunit de nombreux passionnés d’automobiles et de caravanes anciennes.

Document de Patrick Fournier.

patrick.fournier2@orange.fr

396

Review overview
Pas de commentaires

Publiez un commentaire