20/11/2017
DERNIÈRE MINUTE
Home / Marques  / Vancara

Vancara

VANCARA, une marque très éphémère de caravanes construites à Fourmies (59). Ces caravanes VANCARA sont fabriquées par la Société Européenne d’Etudes et de Fabrication (S.E.E.F) au 9 rue de Paris à Fourmies (dans l’ancien entrepôt CANIOT

VANCARA, une marque très éphémère de caravanes construites à Fourmies (59).

Ces caravanes VANCARA sont fabriquées par la Société Européenne d’Etudes et de Fabrication (S.E.E.F) au 9 rue de Paris à Fourmies (dans l’ancien entrepôt CANIOT et sur le terrain de l’ancien immeuble rasé qui abritait le bureau d’études des dumpers « Vauban » émigrés rue Théophile Legrand) en 1960 sous forme de S.A.R.L  par 4 membres fondateurs (ingénieurs et agents commerciaux Parisien) :

Ingénieur : Mr NIVET

Administratifs et commerciaux : Mlle BOIVIN, Mr PAINCHAUT, Mr GUIGNARD

Cette société se félicite de la situation géographique de l’Est-Avesnois au carrefour des grandes routes occidentales du vieux continent.

L’aventure commence en février 1960 par la réalisation d’un prototype qui éprouve les premières intempéries dans le pré tout proche.

Le 05 mars 1960 , l’hebdomadaire « Le Courrier de Fourmies » écrivait cet article :

«  Qu’est ce qu’une caravane ?

Une maison roulante qui vous suit roues à roues et qui, fabriquée à Fourmies dans des conditions rationnelles jusqu’alors inconnues en France, répondra aux caractéristiques exceptionnelles suivantes :

Poids complètement équipée, sortie usine : 320 Kilos. Suspension, système breveté, par roues indépendantes. Dimensions : 3 mètres de long sur 2 mètres de large. Equipement intérieur : aménagement très rationnel comprenant 3 grands coffres pour le rangement, une penderie, un coin cuisine-lavabo avec évier, réchaud à butane et emplacement pour la bouteille, 2 lits d’une personne formant banquette et se superposant la nuit, 1 lit pour deux personnes se transformant le jour en banquette et table.

Cette caravane complètement équipée avec matelas, penderie, réchaud, etc. vous sera livrée pour 2.980 N.F. (298.000 fr.)

Vous pourrez payer cette caravane de différentes façons suivant vos possibilités :

  • Soit en versant 35.000 fr. ou 350 N.F. à la commande. 50.000 fr. ou 500 N.F. à la livraison et le reste en 6, 12 ou 18 mensualités.
  • Soit en versant dès aujourd’hui 17.000 fr. ou 170 N.F. par mois jusqu’au mois de Juillet (minimum 5 mois de versement) et votre caravane vous sera livrée afin de vous permettre les plus agréables vacances.

Cette solution vous donnera l’avantage de partir en vacances à 4 personnes pour une dépense de 21.000 fr. ou 210 N.F. par personne pour toute la durée de votre séjour. Et cet argent n’aura pas été transformé en souvenirs ou en bons coups de soleil, puisque, après ce mois de repos, vous pourrez chaque week-end goûter des plaisirs du voyage.

Il s’agit d’une reprise du document publicitaire distribué par la S.E.E.F. ci-dessous:

A une époque ou l’Institut National des Statistiques révèle que seuls 8% des vacanciers annuels de France couchent sous la tente et sous des abris assimilés.

M. Painchaut, qu’ont séduit simultanément la proximité de frontière et un local heureusement disponibles, précise ses intentions. Le flot des commandes, sollicité auprès de 300 garagistes par jour pas notre service commercial, commande la précipitation de notre mise au point.

Nous ajusterons coque, châssis et roues 24 heures sur 24 en employant 65 salariés.

Soudeurs et menuisiers et bientôt tourneurs et fraiseurs nous intéressent particulièrement. Notre objectif de production : 10 Vancara par jour ! »

La première caravane Vancara est présentée pour la première fois le 12 mars 1960 sous le nom de « Méditerranée ». Elle pose fièrement sous le chat monumental de la firme, ancrée à une « Dauphine ».

Cet écusson arbore le fond bleu Europe piqueté des quatorze drapeaux des nations de la troisième force Internationale. Quant au chat-mascotte, il illustre le goût du confort que n’excluent pas les aspirations à l’évasion de la nouvelle vague.

Ce confort garanti dans le minimum de surface (6m²) est du à l’ingéniosité de la conception de ce mouchoir de poche. En effet, quatre adultes pourront dormir du sommeil paisible du vacancier itinérant dans cette chambrette aux rideaux fleuris.

Par quel miracle ? Deux couchettes (banquettes pendant le jour) sont superposées et il suffit d’étendre deux battants d’une table-bridge-dégustation, pour reconstituer un lit de deux personnes.

Le croirait-on ? Ce sont les matelas (dont les reins de campeurs les plus aventureux, gardent toujours la nostalgie) qui chargent le plus le prix, inégalable en France, de l’inédite Vancara !

Sur le plan financier, nos entrepreneurs ne craignent pas de démenti. Leurs découvertes initiales proviennent de voyages en Angleterre. «  Nos voisins d’Outre-Channel ont dans leurs méthodes d’excursion ou des week-ends, des conceptions plus avancées que les nôtres », témoigne M. Painchaut, ancien collégien de Cambridge qui a beaucoup observé ses hôtes insulaires, « Ils utilisent plus largement les libertés du camping et chaque automobiliste digne de ce nom, assortit son véhicule d’une caravane. Ceci explique peut-être cela : la remorque conçue, hier encore sur le continent comme objet de luxe est en Angleterre accessoire courant, parce que livrée à un prix abordable ».

Comme 91% des vacanciers français qui couchent à l’hôtel ou usent encore de l’hospitalité de leurs parents ne choisiront-ils pas très prochainement la liberté et l’économie ?

Alors même que le matériel de camping pour quatre personnes devient presque aussi frayeux que la roulotte résidentielle !

Ce calcul des animateurs de la Société Européenne d’Etudes et de Fabrication coïncide avec l’augmentation irréversible des carnets de commande des automobiles.

Les constructeurs Fourmisiens ont déjà gagné la double bataille du prix de vente : 2.980 N.F. et du confort puisque la Vancara inclut en outre «  coffres de rangement, des sièges, un évier, un réchaud à Pétrole (alcool sous pression), un foyer électrique, une penderie et une tenture que Mlle Boivin gracieuse marraine, imagine en velours chatoyant et « intime ».

Voici la documentation publicitaire de ce modèle « Méditérranée » :

Reste à aborder officiellement l’épreuve de la route et des intempéries qu’affronteront son contre-plaqué Morin et son vernis étanche. Chose qui sera faite puisqu’elle prendra la semaine suivante le chemin de Berlin par Bruxelles et le Benelux.

En mai ou juin ? Une joyeuse manifestation du personnel est organisée. Celui-ci reçoit de la part de sa direction, une caravane qui lui est offerte gracieusement en récompense du travail fourni.

C’est l’occasion de constater que la S.E.E.F. à réussi à imposer ses modèles sur le marché et ce n’est plus un seul modèle de caravane qui sort de ses ateliers, mais une gamme très complète de caravanes, tractables de la petite voiture à la grosse cylindrée.

Nous trouvons deux types de caravanes non aménagées, vendues 2.000 N.F. et 2.150 N.F.. De plus le nouveau modèle « Detroit » qui obtient le plus vif succès à la Foire de Rouen, est tractable par une 2 C.V. et ne coûte, complètement équipée, que 2.790 N.F. . Il comprend un grand lit pour deux personnes, table de nuit, large penderie, coin cuisine, toilette, etc…, et possède sur son arrière une très large baie qui permet de s’incorporer à la nature.

Nous retrouvons aussi le modèle « Méditerranée » qui est le premier modèle sorti, toujours au même prix, mais lui aussi avec une large baie ouvrante et combien de détails supplémentaires.

En outre, un nouveau modèle à fait son apparition, le modèle « Atlantique » qui est livré en deux versions : normal à 3.350 N.F., et modèle grand luxe à 4.500 N.F..

Toutes ces caravanes sont tractables par des Dauphines, les modèles « Méditerranée » et « Atlantique » sont tractables par des 4 C.V. et le modèle « Détroit » par 2 C.V..

Un modèle « Océan » comportant tous les aménagements du dernier confort et d’un luxe raffiné, pesant 600 kilos, est vendu 6.500 N.F., tractable par plus de 8 C.V.

75% de crédit est accordé par la Société de Crédit Dicoma, représentée par M. Tepinier, d’Hirson (02)

La S.E.E.F. participa à la caravane publicitaire du Grand Prix Cycliste de Fourmies le 06 juin 1960

dont voici quelques photos de M. Jean-Louis CHAPPAT, grand historien du Grand Prix Cycliste de Fourmies :

Suite à ce dernier événement je n’ai plus trouvé signe de vie de cette société, que ce soit dans les hebdomadaires ou autres documents. Combien de temps a-t-elle durée ?

A l’occasion de mes recherches sur d’autres sujets, j’ai eu le plaisir de trouver cette carte postale de Saint-Chamond (loire) ou l’on aperçoit une Vancara au niveau du rond point de l’autoroute allant à St Etienne :

Les bâtiments qui abritaient Vancara vont disparaitre après avoir porté une dernière enseigne du magasin L’UNIC . Le nom de « rue de PARIS » à été remplacé par « Avenue du Président KENNEDY » de nos jours :

 

Actuellement en cours de démolition, on retrouve derrière le bardage, une trace du logo Vancara avec la silhouette de son chat sur l’ouverture de droite !

 

Tous mes remerciements au Courrier de Fourmies pour ses archives, Sophie Hannecart et M. Jean-Louis CHAPPAT.

Texte : Gabriel VAN WYNENDAËLE
Archives photos : Le Courrier de Fourmies
Remerciements à :
Sophie HANNECART et Jean-Louis CHAPPAT VAN WYNENDAËLE

dorelas@wanadoo.fr

87

Review overview
Pas de commentaires

Publiez un commentaire